Un petit forum de discuss...et ceux qui le veulent pourront faire un ptit rpg ^^
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La plage Donococo!

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaïn
L'initié
L'initié
avatar

Messages : 1399
Date d'inscription : 27/02/2010
Age : 24
Localisation : Réunion

MessageSujet: La plage Donococo!   Sam 27 Fév - 12:35

Cette plage ne peut servir que de terrain de combat.
Ce lieu pourra donner naissance à de très beaux combats
car elle facilite d'un côté
les attaques de type Terre avec son sable,
et de l'autre les attaques de type Eau avec sa mer.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terra
Admin
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 24
Localisation : St Benoît, Réunion

MessageSujet: Re: La plage Donococo!   Dim 28 Fév - 22:15

Un homme passait sur le bord de la plage, sans chaussures, la mer lui léchant les orteils. Il sifflotait gaiement en observant le soleil couchant, sans s'apercevoir qu'une portion de sable de trois mètres de longs s'approchait derrière lui.
Soudain, la créature jaillit en émettant un long sifflement et se jeta sur l'homme qui n'eut pas le temps de se retourner. Déjà un pilier de terre s'éleva du sol et frappa de plein fouet l'énorme ver rampant qui bascula en arrière. L'homme poussa une exclamation sonore, et recula par réflexe. Un jeune homme jaillit alors devant lui. Une main sur la garde du katana qu'il portait attaché dans son dos, il fixait le ver qui se tortilla et fendit vers eux.

Derrière moi.

Terra resta immobile, examinant la créature. Longue de trois mètres environ, le ver était suffisament large pour l'avaler d'un seul coup. De sa bouche ronde dépourvue de crocs s'échappaient un liquide verdâtre fumant. De l'acide.
Terra lança de sa main gauche un chakram qui décrivit une trajectoire courbe. Le ver aveugle ne put esquiver le projectile et poussa un cri de douleur quand celui-ci se planta dans son flanc. Il s'arrêta dans sa course, se cabra. Sifflement. La moitié de son corps retomba lourdement sur le sol. Terra était apparu près de lui, et récupéra son chakram. Alors qu'i l se redressait, deux autres vers rampants jaillirent dans son dos, sifflant et crachant. Terra glissa au sol et lorsque les deux monstres passèrent au-dessus de sa tête, il plaça un coup de taille qui les trancha net.
Il se releva alors et s'approcha de l'eau pour essuyer son arme.

Vous ne devriez pas venir ici, il y a régulièrement des attaques.

L'homme l'observa d'un air ahuri.

Je vais vous raccompagner...

_________________
Racines et frondaisons du monde
Comme celles de l'ouverture et de l'harmonie
En soi


Ce que vous avez fait m'enrage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terra
Admin
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 24
Localisation : St Benoît, Réunion

MessageSujet: Re: La plage Donococo!   Jeu 11 Mar - 22:13

Terra s'approcha de l'imposante villa de M.Palaeksa. Située sur un talus à l'entrée de la plage, la demeure, qui s'élevait sur quatres étages selon Terra, s'étalait sur plusieurs centaines de mètres de longueur, et bien autant de largeur. Sans compter le jardin, bien sûr. Entourant la maison, celui atteignait presque la superficie d'un terrain de football et était parsemée de statues de marbre, de fontaines et de haies d'un beau vert sombre. Le tout était enfin protégé par un mur de 3 mètres que la plupart des petits cambrioleurs ne pouvait franchir.
Terra se trouvait devant le haut portail - apparemment en argent - et observait la maison en silence. Il appuya alors sur un petit bouton, et une voix métallique s'éleva par l'interphone.

Bonjour. Veuillez décliner votre identité et révéler l'objet de votre visite.

Je m'appelle Terra, je viens pour l'enseignement du jeune fils de M.Palaeksa.


Il attendit un instant, puis le portail se mit en mouvement dans un bruit de féraille et il s'engagea dans l'allée.

Soyez le bienvenue, M.Terra.

Terra avança vers l'imposante porte de chêne qui s'ouvrit devant lui. Un petit majordome, la tête dégarnie, apparut dans l'encadrement. Il s'inclina et fit entrer le jeune homme.
Le hall d'entrée était gigantesque. Le plafond était si haut que le lustre qui y était suspendu et qui devait mesurer presque deux fois la taille de Terra semblait vraiment petit. La salle était tout blanche, et il n'y avait pas le moindre mobilier. Au fond de la salle, un bel escalier, recouvert d'un tapis rouge, menait à une porte semblable à la porte d'entrée, mais plus petite. On distinguait de chaque côté de l'escalier deux petites portes. Le majordome lui fit traverser la salle, et leurs pas tintaient dans le hall silencieux. Ils montèrent les escaliers, et entrèrent dans la salle.
Dès que la porte s'ouvrit, Terra sut que le salon dans lequel il s'apprêtait à entrer ne ressemblait pas un salon ordinaire d'un éminent homme d'affaires. Lorsqu'elle se referma, il crut être sorti de la maison. La pièce tout entière était une réplique d'un forêt : les murs étaient des fresques très réalistes sur l'esquelles on voyaient des arbres pointer vers le soleil caché par les feuillages ; on entendait le bruit d'un ruisseau, et le chant des oiseaux.

Impressionné ?

Terra observa le petit homme rond qui s'approchait de lui.

Je suis M.Palaeksa. Vous êtes envoyé pour mon fils, c'est bien cela ?, dit l'homme en tendant une main chaleureuse.

Terra la lui serra.

Oui Monsieur.

Enchanté de faire votre connaissance. Venez vous asseoir, nous allons discuter.

Et il le mena vers une énorme racine, qui se révélait être un canapé. Terra s'installa tandis que M.Palaeksa prenait place sur un fauteuil recouvert de mousse.

Servez-nous du thé, Boris, je vous prie. Nous devons parler.

Le majordome ressortit et le petit homme rond changea de position et se mit à l'aise.

Mon cher monsieur...


Bien après que Boris soit revenu avec les boissons, les deux hommes étaient toujours là à discuter.

Et quand êtes-vous prêt à commencer ?

- Immédiatement, si vous voulez.

- Bien ! Très bien ! Dans ce cas, Boris va vous mener dans notre salle de sport, et je vais allez chercher Thomas !


Les deux hommes levèrent, et Terra remercie M.Palaeksa. Il suivit alors le majordome qui le conduisit à travers la maison, pour une petite ballade de cinq minutes. Ils arrivèrent alors dans une salle presque aussi grande que le salon-forêt. Au centre de la salle, un grand tapis de judo occupait la moitié de l'espace. Tout autour s'étalaient des appareils de fitness et de gymnastiques. Deux bâtons étaient posés au centre du tapis, attendant sagement d'être utilisés.

Je vous souhaite bonne chance, monsieur, dit Boris en soupirant, et il sortit de la salle.

Terra enleva ses chaussures, se plaça à côté des deux bâtons, s'assit en tailleur et attendit. Quelques minutes plus tard, le propiétaire de la demeure pénétra dans la salle, accompagné d'un garçon qui devait avoir seize ans, aux cheveux noirs comme du charbon, et au corps déjà légèrement musclé. Il portait une tenue de sport légère et n'avait pas de chaussures.
Ils s'avancèrent au centre du tapis et M.Palaeksa lança une tape dans le dos de son fils.

Voici Thomas, mon fils unique ! Tâchez donc de lui apprendre à se battre. Moi, je retourne à mes affaires.

Et il sortit de la salle d'un pas pressé.

Bonjour, Thomas. Je m'appelle Terra.

Bonjour. Alors, par quoi on commence ?
demanda l'adolescent en regardant les deux bâtons d'un air avide.

Tout d'abord, asseyons-nous.
A présent, dis-moi. Pourquoi veux-tu apprendre à te battre ?

- Eh bien, je joue à des tas de jeux vidéos et je lis énormément de livres d'aventures, et cela me donne envie d'apprendre à me battre.

- Entendu. Ton père m'a dit que tu n'avais jamais fait d'autre sport que la gymnastique. Tu ne sais donc rien du combat.

- Alors, apprenez-moi.

- Tu dois savoir que savoir se battre signifie savoir se protéger. Tu ne dois pas utiliser des connaisances d'art martiaux pour attaquer, mais pour défendre. C'est peut-être ce que tu pensais, mais cela ne signifie pas péter la gueule de l'autre.


Thomas fronça les soucils.

Je ne pense pas...

- Tu peux encore changer d'avis. Mais sache que le monde ne se limite pas à tes livres. Le vrai monde, derrière ces murs, est rempli de dangers. Tu dois apprendre à te défendre, sauf, si tu préfères rester cloîtré ici toute ta vie.


- C'est peut-être ce que je vais faire. Vous êtes nul comme prof, je vais retourner à mes jeux.

Terra se leva alors et ramassa les bâtons posés près de lui. Il en jeta un à Thomas qui s'était levé également. Il lui fit signe d'attaquer. Le garçon fendit l'air en hurlant, mais Terra écarta son coup de taille en faisant glisser son bâton sous celui du garçon. Celui-ci tomba par terre pendant que son arme voletait au loin. Terra alla ramasser le bâton et le tendit à Thomas qui peinait à se relever.

Première leçon : la force brute ne te servira à rien. Relève-toi, nous allons commencer les mouvement de base de l'escrime.

Pendant plus d'une heure, Terra enseigna à Thomas la posture de combat, comment placer un coup d'estoc, de taille, comment désarmer et lui montra le jeu de jambes.

Tout le combat peut se résumer à un seul coup. Si tu relâches ton attention, tu es mort. Si tu paniques, tu deviens une cible facile. Reste toujours concentré et ne perds jamais ton sang-froid.

Thomas soupirait souvent, grommelait parfois, mais ne se plaignit plus durant toute la durée de la leçon.

Tes gestes doivent êtres précis et rapides. La puissance ne te sert à rien si tu ne peux pas toucher ton adversaire.

Aussi étonnant que cela puisse paraître au vu de son caractère, Thomas suivait à la lettre les consignes de Terra. Son corps affiné par la gymnastique lui permettait d'effectuer des mouvement souples et efficaces, et il parvint par trois fois à désamer son professeur qui l'attaquait de front.
Ils conclurent par un nouvel affrontement.

Eh bien quoi, j'arrive à vous désarmer non ? Quel besoin de recommencer ?

Terra soupira

La vanité est ta plus grande ennemie. N'aie jamais plus confiance en toi qu'il ne le faut. Sais-tu qui est ton plus grand rival ?

- Je n'ai que vous à battre.

- Faux. Tu es ton propre rival. Tu dois sans cesse te surpasser si tu veux progresser.


- Vous avez peur de m'affronter ?

- Approche.

Cette fois, le jeune garçon se mit en position, le bâton devant lui, et approcha d'un petit sot vif. Il leva son arme et lança un coup de taille qui visait l'épaule gauche de Terra, à découverte. Celui-ci sauta sur le côté et plaça un coup au ventre de son élève, qui para de justesse. Il sauta en arrière, et calma sa respiration.

Si tu perds ton sang-froid, tu es fini.

C'est vous qui êtes fini !
rugit-il en s'élançant brusquement.

Quelques instants plus tard, alors que Thomas était étendu par terre, Terra rangea les bâtons dans le placard. Il s'approcha alors de son élève qui s'était redressé et l'observait. Terra décela une pointe de respect derrière son regard calme, ce qui l'enchanta.

Je reviens la semaine prochaine, même jour, même heure. Travaille chaque jour les mouvements que je t'ai enseignés, et fais des exercices de musculation et d'assouplissement. Je le saurai, si tu ne le fais pas. Si ton niveau est satisfaisant, nous aborderons peut-être des exercices plus compliqués. A bientôt, Thomas.

Salut.


Et il quitta la salle.

_________________
Racines et frondaisons du monde
Comme celles de l'ouverture et de l'harmonie
En soi


Ce que vous avez fait m'enrage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terra
Admin
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 24
Localisation : St Benoît, Réunion

MessageSujet: Re: La plage Donococo!   Ven 12 Mar - 0:04

Une semaine plus tard, Terra attendait son jeune élève, assis en tailleur dans cette même salle de sport. Thomas apparut dans l'encadrement de la porte et s'avança vers le centre du tapis. Il s'assit en tailleur et attendit que Terra prenne la parole.

Tu es décidé à continuer ?

- Oui.

- Tu t'es exercé ?

- De toute façon vous allez vérifier.

- Tu t'es exercé ?


Thomas observa son maître en silence en se pinçant les lèvres.

Oui.

Terra se leva et tendit un bâton à son élève qui l'imita. Ils se mirent en place et s'observèrent quelques instants. Soudain, le bâton de Terra fendit l'air et vint frapper... le bâton de Thomas qui avait levé son arme grâce à un surprenant réflexe. Il fit alors glisser son bâton autour de celui de Terra et tenta de le désarmer, mais celui-ci, grâce à une torsion du poignet, se débarassa de la prise de son élève et repartit à l'assaut. Durant une dizaines de secondes, il enchaîna des attaques de plus en plus vives et brûlantes. Thomas restait cependant en place et parait les attaques les unes après les autres. Terra recula alors d'un pas et baissa son arme. Son élève en profita pour placer un coup d'estoc particulièrement vif, qui fendit l'air vers la poitrine de Terra. Cependant, il fouetta l'air. Son maître, profitant de l'ouverture laissée dans sa garde, s'était glissé son son bras et son bâton reposait sur la nuque de Thomas.

C'était très bien. Tu n'as pas menti.

- Vous voyez ? Que fait-on maintenant ?


Terra retira son bâton de la nuque du jeune garçon.

Deuxième leçon : si tu te précipites, tu tombes dans un piège. La patience est ce qui fera de toi un bon guerrier.
Essayons de maîtriser quelques bottes. N'oublie pas que le plus important n'est pas ta force mais ta vivacité, ta précision, et ton endurance. Si tu ne peux pas tenir un combat plus d'une minute, ce n'est pas la peine de partir d'ici.


- Oui.

Terra montra pendant plus d'une heure à son élève où frapper pour optimiser les résultats, et lui enseigna des techniques pour atteindre ces zones critiques. Thomas se montrait plus obéissant que la semaine précédente, et il maîtrisa ces techniques ardues presque aussi rapidement que les techniques de base de la leçon précédente.

A présent, mets ce bandeau autour de tes yeux, et fais confiance en tes oreilles.

Terra tendit un morceau de tissu noir à son élève qui le regarda fixement.

Vous voulez que je me batte avec les yeux bandés ? A quoi ça va me servir ?

Tu dois apprendre à écouter ce qui t'entoure. Il est probable qu'un jour, ta visibilité soit énormément réduite, et même si tu as la patience d'attendre de voir à nouveau, si tu meurs avant... De plus, cela t'aidera à sentir ton corps bouger, à l'entendre gémir quand tu reçois des coups, à l'écouter te parler.


Thomas parut sceptique, mais il obéit et se mit en position.

Ne cède pas à la peur. Concentre-toi et écoute le bruit de mes pas, sens ma présence. Et défends-toi.

Terra s'élança et lança un coup de bâton au bras de son élève. Celui-ci poussa un cri de stupeur et évita de justesse le coup en sautant en arrière.

C'est impossible ! Je ne sens rien du tout !

- Tu te sers encore de tes yeux ! Ferme-les et écoute !

Thomas se remit en place et écouta attentivement. Il n'entendait rien. Toujours rien. Mis à part les bruits de pas de son maître. Celui-ci essayait de le contourner. Il tourna son corps pour ne pas lui montrer son dos et attendit. Il n'y avait plus aucun bruit. Soudain, un bruit mat. Il avait sauté ! Thomas sauta à nouveau en arrière pour éviter le coup. Il réatterrit et se remit à l'écoute. Cependant, il n'entendait à nouveau rien. Un sifflement lui parvint alors au oreilles. Etrange, Terra était trop loin pour l'atteindre, pourquoi donner des coups dans le vide ? Le bruit persistait, et se fit de plus en plus proche. Il n'entendait pourtant pas les bruits de pas de Terra.
Soudain, il comprit. Le bâton se rapprochait de plus en plus vite, à mesure qu'il s'éloignait de Terra qui venait de la lancer. Au dernier moment, Thomas se baissa et se mit à plat ventre. Il entendit alors un bruit mat juste devant lui et fouetta l'air par réflexe. Il rencontra quelque chose de dur et se releva vivement pour placer son bâton à la hauteur de son épaule.
De sa main libre, il retira son bandeau et observa son arme qui menaçait le cou de son maître.

Bravo, je reviens la semaine prochaine. Continue à t'exercer.

Il disparut de la menace du bâton et ramassa son bâton qui était tombé de l'autre côté de la salle.

Comment avez-vous fait ça ?!

- Eh bien, entraînement.

_________________
Racines et frondaisons du monde
Comme celles de l'ouverture et de l'harmonie
En soi


Ce que vous avez fait m'enrage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terra
Admin
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 24
Localisation : St Benoît, Réunion

MessageSujet: Re: La plage Donococo!   Sam 13 Mar - 2:37

Lorsque Terra pénétra dans la salle de sport la semaine suivante, Thomas se trouvait déjà au centre du tapis et s'exerçait au bâton en mouliant dans le vide, le dos tourné. Ses mouvements étaient devenus plus fluides et plus précis. Terra s'approcha sans bruit du tapis, et attrapa au vol le bâton qui lui lança son élève.

On y va ?

- Allons-y.

Terra serra le bâton et s'élança vers Thomas qui l'attendait de pied ferme. Les bâtons claquèrent par 3 fois, puis les adversaires se repoussèrent et tournèrent l'un autour de l'autre. Soudain, Thomas s'élança et frappa, feinta, virevolta, frappa de nouveau, para, se fendit vers le cou de son adversaire et se glissa au sol pour éviter un coup qui aurait pu le décapiter. Il roula sur lui-même et prit appui sur le sol pour sauter en arrière.
Thomas dévisagea le visage impassible de son professeur. Pas terrible comme assaut. Il était surpassé en vivacité et en technique. Il ne lui restait que la force. Non. Cela ne servait à rien. Alors quoi ?
Il lança son bâton au visage de son maître qui leva le sien pour pour parer aisément. Déjà Thomas était sur lui. Il frappa de la paume de la main le plexus solaire et Terra recula de quelques pas, le souffle coupé. Profitant de ce moment de répit, Thomas fondit vers son bâton, le ramassa et voulut se relever. Le pied de son professeur, posé sur son arme l'en empêchait.

Je pense que ça ira. C'est de mieux en mieux. Bravo.

- Que fait-on maintenant ?
demanda Thomas en se relevant.

- Je n'ai plus grand-chose à t'apprendre. Tu connais les bases, tu dois progresser seul à présent.

- Quoi ?

- Tu n'as pas besoin de moi pour affiner ton corps et entraîner tes réflexes. Troisième leçon : l'ouverture d'esprit. Tu sais déjà qu'il est inutile de se battre si tu n'es pas concentré et bien calme. Tu sais aussi écouter et entendre ton corps. Je vais donc t'expliquer ce que signifie le mot guerrier. Que veut-il dire, pour toi ?


Thomas réfléchit un moment. Ce n'était pas une question très difficile.

- Un guerrier est un homme - ou une femme - qui a appris à se défendre.

- Pourquoi combat-il ?

- Pour les causes qu'il trouve juste.

- Pourquoi combats-tu ?


Un silence. Pesant.

- Je l'ignore.

Terra sorit alors un vieux morceau de parchemin de sa poche et griffona quelques mots à l'aide d'un stylet.

Quand tu auras découvert ta voie, tu comprendras ces mots. Quand tu comprendras ces mots, tu sauras te battre.

Il plia le parchemin et le tendit à son élève.

Ce fut un plaisir de te rencontrer. J'espère que nos chemins se croiseront à nouveau. Je te souhaite une bonne journée.

Et il laissa Thomas seul dans la salle, serrant le parchemin et regardant s'éloigner son maître.


Je vous remercie, monsieur Terra. J'espère que Thomas ne vous aura pas causé trop de soucis ?

- Au contraire, monsieur.

- Vous prendrez bien une tasse de thé ?

- Veuillez m'excuser, j'ai à faire ailleurs. Ce sera pour une autre fois.

- Entendu. A bientôt, alors.

- Au revoir.


Il se serrèrent chaleureusement la main.


Alongé sur son lit, Thomas relisait à nouveau les mots inscrit sur son parchemin.

J'imagine que je comprendrai quand le moment sera venu pour moi de comprendre... Ce n'est pas drôle...

"Racines et frondaisons du monde
Comme celles de l'ouverture et de l'harmonie
En soi"

_________________
Racines et frondaisons du monde
Comme celles de l'ouverture et de l'harmonie
En soi


Ce que vous avez fait m'enrage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La plage Donococo!   

Revenir en haut Aller en bas
 
La plage Donococo!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DHCP et "plage d'adresses IP"
» Revenez avec de belles photos de plage !
» Problème réseau Bouygues a Valras-Plage
» Serviette de plage gratuite avec General mills Canada
» [Lag II] Rideau plage arriere compatiple Lag III ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KoD :: Partie RP :: Area :: SomeAreas-
Sauter vers: